L’Intelligence Artificielle passe les portes de la Ville de Marseille à travers son ChatBot Marius

A l’occasion de la dernière élection Présidentielle, la ville de Marseille s’est associée, au travers d’une convention, à Exakis, entité de Magellan Partners spécialisée dans le conseil et l’expertise technologique Microsoft, pour mener une expérimentation de ChatBot dédié aux citoyens.

Doté d’une Intelligence Artificielle et implémenté sur la page Facebook de la ville, cet agent conversationnel a pu répondre, durant les élections, aux interrogations des 470 000 électeurs, 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

Par ce biais, la 2ème ville de France a réussi à souligner ses ambitions dans la transformation digitale de ses infrastructures.

Une collaboration centrée sur l’innovation et la digitalisation

Définitivement tournée vers l’innovation et la digitalisation de ses services, la ville de Marseille a souhaité, début 2017, expérimenter l’utilisation d’un ChatBot, agent conversationnel capable de répondre instantanément aux questions récurrentes de ses habitants.

Sur les conseils de Microsoft, la ville s’est tournée vers Exakis, partenaire Microsoft et leader sur le marché des ChatBots, la société a déjà accompagné de nombreuses entreprises et collectivités dans l’élaboration de ces outils innovants.

Un outil éphémère pour un besoin précis

Exakis et la ville de Marseille ont décidé d’expérimenter un 1er ChatBot à l’occasion des élections présidentielles en mai 2017.

Les équipes Exakis ont préconfiguré l’outil et ont échangé avec la ville de Marseille sur les sujets conversationnels pouvant être « chatbotisés » pendant l’élection présidentielle.

« Nous sommes ravis que la Ville de Marseille s’appuie sur l’intelligence artificielle de Microsoft pour repenser sa relation citoyenne. Le ChatBot Marius a pu être développé par Exakis en seulement un mois. Toutes les données générées sont hébergées dans le cloud sécurisé Microsoft Azure » , ajoute Stéphanie Arnaud, Responsable Secteur Public – Régions Centre Est & Sud Est chez Microsoft.

Ainsi, jusqu’au 22 mai, soir du 2nd tour de l’élection présidentielle, le ChatBot Marius a généré 1 400 conversations et a répondu à quasiment toutes les questions.

La création d’un super agent d’accueil

Outre le succès technologique, l’outil a pu répondre aux diverses demandes des utilisateurs de manière pertinente. Il a permis d’assurer un service continu 24h sur 24 et 7 jours sur 7. De cette manière, le ChatBot complète les services citoyens de la mairie en répondant à des demandes simples et administratives. Par exemple, les horaires d’ouverture, la localisation des bureaux de vote, les documents à apporter, etc.

Pour la ville de Marseille, Marius a permis non seulement d’innover mais aussi de simplifier les missions des agents municipaux, en automatisant certaines tâches.

« Le ChatBot permet également de remonter de la data et d’analyser des tendances sur les besoins. A terme, cela permet d’anticiper les demandes. A l’avenir, 70% des contenus des sites seront remplacés par des Chatbots pour apporter la bonne réponse rapidement à l’usager », conclut Thomas Chatillon, Ingénieur Commercial chez Exakis.